Le Groupe d'Australie

Lutter contre la prolifération des armes chimiques et biologiques. Renforcer la sécurité mondiale

Nouvelles mesures pour lutter contre la propagation d'armes chimiques et biologiques

À l'issue de sa réunion annuelle à Paris (3-6 juin), le Groupe d'Australie a décidé d'adopter des contrôles à l'exportation plus sévères afin de prévenir la propagation d'armes chimiques et biologiques, incluant à des groupes terroristes.

Le Groupe d'Australie est un réseau informel de pays qui se concertent afin d'harmoniser leurs mesures nationales en matière de licences d'exportation de produits servant aux armes chimiques et biologiques. Les membres cherchent à éviter de contribuer par inadvertance à des programmes de production d'armes chimiques et biologiques. Les 33 pays d'Europe, d'Asie-Pacifique et des Amériques, en plus de la Commission européenne, qui constituent le Groupe d'Australie se sont entendus pour:

Le Groupe d'Australie a également décidé de prendre des mesures additionnelles pour sensibiliser la population à la menace des armes chimiques et biologiques, notamment par la publication du livret " Fighting the spread of chemical and biological weapons: Strengthening global security ". Ceci constitue un complément au site Web du Groupe d'Australie ( www.australiagroup.net). Les pays participants ont réitéré leur engagement envers le commerce légitime et transparent des produits chimiques et biologiques pour assurer la paix. Ils ont convenu que l'application non discriminatoire de mesures nationales en matière de licences d'exportation favorisera la croissance du commerce légitime, sans crainte de propagation des armes chimiques et biologiques.

Tous les pays qui constituent le Groupe d'Australie adhèrent à la Convention sur les armes chimiques (CAC) et à la Convention sur les armes biologiques (CABT). Les pays signataires de ces conventions doivent entre autres ne collaborer en aucune façon à la mise au point et à la production d'armes chimiques et biologiques, où que ce soit. Les membres ont réaffirmé le rôle essentiel des contrôles nationaux à l'exportation à cet égard.