Le Groupe d'Australie

Lutter contre la prolifération des armes chimiques et biologiques. Renforcer la sécurité mondiale

GROUPE AUSTRALIE

Communiqué de presse - Assemblée plénière 2012 du Groupe Australie

Le Groupe Australie a conclu aujourd’hui son assemblée plénière annuelle, co-organisée à Paris par les gouvernements australien et français. Le Groupe Australie est une instance de coopération sur une base volontaire qui vise à lutter contre la dissémination des technologies et matières susceptibles de faciliter la mise au point ou l’acquisition d’armes chimiques et biologiques par des États et des terroristes.

Parallèlement, les membres du Groupe Australie sont déterminés à veiller à ce que leurs contrôles des exportations n’entravent pas le commerce et la coopération technique légitimes dans les secteurs chimique et biologique.

La réunion 2012 a fourni aux membres du Groupe Australie l’occasion d’améliorer leurs mesures d’autorisation et de contrôle destinées à prévenir les tentatives de dissémination des matières chimiques et biologiques sensibles à double usage et des équipements connexes. Les membres du Groupe ont échangé leurs expériences concernant la mise en œuvre des contrôles nationaux des exportations afin de faire face aux problèmes de prolifération actuels et émergents. Ils ont également examiné des propositions visant à amender les listes de contrôle du Groupe. Ils sont également convenus de modifier les Lignes directrices du Groupe Australie afin de renforcer les contrôles sur les services de courtage. Les modifications agréées de la liste des agents biologiques pour le contrôle des exportations et de la liste de contrôle des agents phytopathogènes, de même que les mises à jour des Lignes directrices seront intégrées dans les versions ultérieures de ces documents consultables à l’adresse www.australiagroup.net.

Sur fond de violences persistantes en Syrie, les membres du Groupe Australie ont noté que ce pays reste préoccupant en matière de prolifération, étant doté de programmes actifs d'armes chimiques et biologiques. Les participants ont également discuté des tactiques multiples — notamment le recours à des sociétés écrans dans des pays tiers — utilisées par le gouvernement syrien afin de masquer ses efforts pour se procurer des articles figurant sur les listes de contrôle communes du Groupe Australie, ainsi que d'autres articles à double usage, à des fins de prolifération. Les participants sont convenus de l'importance d'une vigilance accrue en ce qui concerne les exportations à double usage vers la Syrie et de soumettre les exportations vers ce pays à une surveillance particulière.

Le Groupe Australie a passé en revue les résultats de la conférence de Wilton Park intitulée « Groupe Australie : défis et orientations futures » qui a eu lieu au Royaume-Uni du 29 au 31 mars 2012.

Les membres du Groupe Australie sont convenus d’approfondir la coopération par un partage d’informations accru sur les capacités de contrôle, les approches en matière de demandes de visas, les expériences concernant la mise en œuvre des dispositions de portée générale et d’autres mesures en vue d’améliorer encore l’efficacité du Groupe. Les participants ont également souligné l’importance croissante de la participation des milieux industriels et universitaires à l’appui de ses travaux, notamment en ce qui concerne la sensibilisation au contrôle des transferts de technologies intangibles et des services de courtage posant un risque de prolifération.

Le Groupe a également poursuivi le processus d’examen des risques de prolifération associés aux technologies nouvelles et émergentes, afin d’identifier les matières et équipements justifiant une inscription à terme sur les listes nationales de contrôle des exportations. Les débats ont notamment porté sur les progrès récents réalisés dans le domaine des sciences de la vie et des nanotechnologies ainsi que sur les évolutions intervenues dans les équipements de fabrication de produits chimiques et biologiques à double usage.

Le Groupe n’a accueilli aucun nouveau membre en 2012. L’examen de demandes officielles d’admission émanant de plusieurs pays se poursuit.

L’assemblée plénière du Groupe Australie a noté que les listes de contrôle du Groupe étaient de plus en plus considérées comme la référence internationale en matière de bonnes pratiques pour les contrôles de matières et d’équipements chimiques et biologiques à double usage ainsi que de technologies intangibles connexes. La reconnaissance internationale croissante des contrôles et pratiques du Groupe Australie, et leur intégration dans les listes de contrôle nationales, constituent un élément de plus en plus important de l’action de sensibilisation considérable menée en permanence par le Groupe auprès des États non membres et des autres instances internationales.

L’assemblée plénière du Groupe Australie est convenue de poursuivre un programme actif d’actions de ce type en 2012-2013 afin de généraliser l’adoption des listes au niveau mondial au fur et à mesure de leur évolution. Ces activités de sensibilisation seront appuyées par tous les membres du Groupe en mesure de le faire.

Pour de plus amples informations sur le Groupe Australie, consulter le site www.australiagroup.net.