Le Groupe d'Australie

Lutter contre la prolifération des armes chimiques et biologiques. Renforcer la sécurité mondiale

Communiqué de presse Réunion plénière du Groupe Australie 2009

Des représentants de 40 pays et de la Commission européenne se sont réunis cette semaine pour la réunion plénière annuelle du Groupe Australie. Le Groupe Australie est un groupe informel dont les travaux visent à lutter contre la prolifération des technologies et matériels qui pourraient contribuer à l’acquisition ou au développement d’armes biologiques ou chimiques par des Etats ou des groupes terroristes. La réunion plénière était co-organisée à Paris par les gouvernements Australien et Français.

Au cours de cette réunion plénière, les membres du Groupe Australie ont poursuivi leurs échanges sur les meilleures pratiques et mesures pour détecter et prévenir les actes de prolifération émanant d’Etats ou d’acteurs non-étatiques. Les membres du Groupe Australie ont également discuté de mesures permettant d’améliorer et d’affiner les processus d’autorisation et de contrôle des exportations.

De même que les années précédentes, des amendements aux listes de contrôle biologiques et chimiques du Groupe Australie ont été proposés, adoptés ou renvoyés à un examen ultérieur. Les modifications des listes de contrôle seront disponibles sur le site internet du Groupe Australie en temps voulu.

Le Groupe a poursuivi l’examen des développements internationaux dans le domaine de la biologie de synthèse et examiné un rapport de son groupe d’experts techniques dans ce domaine. Les membres se sont accordés sur un élargissement du champ de compétences du groupe d’experts qui permette de prendre en compte un plus large ensemble d’évolutions technologiques.

Le Groupe Australie s’est accordé sur la nécessité de poursuivre la mise en œuvre de mesures de coordination sur la question des transferts intangibles de technologies, incluant la préparation d’une nouvelle publication du Groupe Australie sur ce thème. La prévention des transferts non-maîtrisés de technologies sensibles constitue une priorité de la lutte contre la prolifération de toutes les formes d’armes de destruction massive et de leurs vecteurs.

Le Groupe Australie a réaffirmé son engagement à s’assurer que les contrôles aux exportations à des fins de lutte contre la prolifération n’entravent pas le commerce et la coopération technique à des fins pacifiques dans les domaines biologique et chimique. Le Groupe Australie a noté l’importance croissante d’engager le secteur industriel et académique en soutien de ses travaux.

Aucun nouveau membre n’a a été admis au sein du Groupe en 2009. Plusieurs pays ont exprimé un intérêt à rejoindre le Groupe et une coopération renforcée avec ces pays a été décidée par la réunion plénière.

Les membres ont noté que les listes de contrôle du Groupe Australie continuaient à constituer une référence internationale pour le contrôle des produits chimiques et des agents biologiques et qu’elles étaient utilisées de manière croissante comme référence pour l’action internationale dans ce domaine. Le groupe a également noté le bénéfice continu attaché à la coopération étroite avec le Conseil de sécurité des Nations Unies et ses comités.

L’acceptation internationale des contrôles et pratiques de contrôle est en partie dûe aux activités de sensibilisation menées par le Groupe auprès des pays non-membres et des autres organes internationaux. La réunion plénière du Groupe Australie s’est accordée sur la poursuite d’un programme actif de sensibilisation en 2009-10.

Des informations complémentaires sur le Groupe Australie sont disponibles à l’adresse suivante : www.australiagroup.net.